samedi 8 août 2015

Atos envoie ses salariés indésirables au placard

 |  PAR MICHAËL HAJDENBERG

Au sein d’Atos, la multinationale dirigée par l’ancien ministre de l’économie Thierry Breton, des consignes sont envoyées aux managers pour leur demander d’empêcher la mutation des seniors, des syndicalistes et des handicapés. Dans un e-mail d’explication interne que Mediapart s’est procuré, la direction tempère à peine, et ne voit pas où est le mal.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire