vendredi 3 avril 2015

Le clip anti-Twitter de #Stromae

"Carmen", le clip de Stromae, lancé le 1er avril sur Facebook. (CAPTURE D'ECRAN)
« Carmen », le clip de Stromae, lancé le 1er avril sur Facebook. (CAPTURE D'ÉCRAN)
Stromae est sur Twitter. On y apprend qu'il n'est pas mauvais au 2048. Stromae est sur Facebook aussi et depuis peu sur Instagram, où en dix jours et autant de photos postées il a déjà 150 000 abonnés. Un artiste à l'heure des réseaux sociaux, qui n'ignore rien de leurs ressorts.
Le chanteur n'est pourtant pas tendre avec eux. Dans la chanson « Carmen » issue de son dernier album, et dont le clip a été lancé sur Facebook le 1er avril, il illustre l'addiction au réseau social. « L’amour est comme l’oiseau de Twitter/On est bleu de lui seulement pour quarante-huit heures /D’abord on s’“affinit”/Ensuite on se “follow”/On en devient fêlé et on finit solo/Prends garde à toi ! » Dès les premiers mots, la critique est virulente.
Dans la chambre, dans la rue, au cinéma, au parc, le joli petit oiseau bleu de Twitter suit partout le chanteur, qui, plongé dans son smartphone, multiplie les selfies. A mesure que le nombre de  ses « followers » augmente, l'oiseau grossit pour devenir un monstre anthropophage. L’utilisateur – et ses semblables, stars de Twitter comme le président Obama – se retrouve broyé par le système et réduit à l’état d’excrément.



Le film d’animation, coécrit avec le rappeur Orelsan, a été dessiné par Sylvain Chomet, l’auteur de BD et réalisateur des Triplettes de Belleville. Depuis quelques jours, Stromae avait par ailleurs posté en guise de bande-annonce, des images extraites du clip.
La chanson, dont la mélodie et le refrain « Prends garde à toi ! » font référence au Carmen, de Georges Bizet, est le sixième single de l’album Racine carrée, sorti en 2013 et déjà vendu à plus de 2 millions d’exemplaires. L’auteur belge, âgé de 30 ans et connu notamment par ses deux tubes de l’été 2013 « Formidable » et « Papaoutai », semble particulièrement talentueux dans l’art et la manière de contrôler son image. Et depuis le 1er avril 2014, il a investi l'univers du prêt-à-porter avec sa marque de vêtements, Mosaert.

    Carmen Video:
Paroles de Carmen L'amour est comme l'oiseau de twitter ,
on est bleu de lui seulement pour 48h.
D'abord on s’affini ensuite on se follow.
On en deviens fêler et on fini solo.

Prend garde à toi.
Et à tous ceux qui vous like.
Et les sourires qui remplacent souvent des coup d'hashtag.
Prend garde à toi.
Haa les amis , les potes ou les followers.
Vous faites erreur , vous avez juste la cote.

Prend garde à toi .
Si tu t'aime garde à moi.
Si je m'aimes garde à nous.
Garde à eux.
Garde à vous.
Et puis chacun pour soi.
Et c'est comme sa qu'on s'aime.
Et c’est comme sa qu'on somme.
Et c'est comme sa qu'on s'aime.
Et c’est comme sa qu'on somme.
Et c'est comme sa qu'on s'aime.
Et c’est comme sa qu'on somme.
Et c'est comme sa qu'on s'aime.
Et c’est comme sa qu'on somme.

L'amour est enfant de la consommation.
Il voudras toujours toujours toujours plus de choix.
Mais que vous voulez-vous.
De sentiments tombé du camion.
L'offre et la demande pour unique et seul loi.
Prend garde à toi.
Les gens connaissent déjà les dangers.
Moi j'ai gardé mon ticket et si il faut je vais l'échanger moi.
Prend garde à toi.
Il si il le faut j'irai me venger moi.
Cette oiseau de malheur je le met en cage , je le fais chanter moi.

Prend garde à toi .
Si tu t'aime garde moi.
Si je m'aimes garde à nous.
Garde à eux.
Garde à vous.
Et puis chacun à pour soi.
Et c'est comme sa qu'on s'aime.
Et c’est comme sa qu'on somme.
Et c'est comme sa qu'on s'aime.
Et c’est comme sa qu'on somme.
Et c'est comme sa qu'on s'aime.
Et c’est comme sa qu'on somme.
Et c'est comme sa qu'on s'aime.
Et c’est comme sa qu'on somme.

Un jour t’achète.
Un jour tu aime.
Un jour tu jette.
Mais un jour tu paye.
Un jour tu verras, on s'aimeras, mais avant on crèveras tous comme des raaaaaats.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire