lundi 28 mai 2018

Communiquer sans stéréotypes de sexe

FAITES LE TEST. Regardez cette couverture de magazine trois secondes.


Ca y est ? Maintenant 2 questions simples : Combien d’hommes ? Combien de femmes ? J’ai profité du week-end pour faire ce test. En moyenne on a vu : 6.7 hommes 1.8 femmes Quatre fois moins. Vous pouvez maintenant revenir à l’image et compter : - Il y a des femmes, c’est déjà un progrès ;-) - 6 hommes et 5 femmes. Presque la parité, c’est un autre progrès Alors pourquoi cette sensation qu’on voit si peu de femmes, quatre fois moins ? Simplement parce que la mise en page minore l’effet visuel des photos des femmes : plus petites, davantage en arrière plan. Le traitement graphique est inégalitaire. Je ne peux pas imaginer que les indications de mise en page disaient «Débrouille-toi et mets les hommes en avant». Ce sont les stéréotypes et les biais inconscients qui jouent dans ces cas-là. Pour corriger ces biais, il suffirait d’indiquer «Débrouille-toi pour qu’on voit autant de femmes que d’hommes». Il suffirait aussi que toutes les personnes qui ont validé les visuels se posent la simple question : y a-t-il un traitement équilibré pour les femmes les hommes ? C'est ce qu'on aborde en formation «Communiquer sans stéréotypes de sexe». Utile ? Merci Jean-Michel Monnot pour l’alerte

source
https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6406754134615224320

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire