dimanche 30 juin 2013

A l’ENA, François Hollande avait déjà des idées de changement

Les anciens camarades de promotion de François Hollande à l'ENA se souviennent de celui qui avait déjà une volonté de changement.

François-Xavier Ménage | Francis Simoes | Timothée Le Blanc | Sébastien Savoye
Le 07/05/2012 à 10:06
Mis à jour le 07/05/2012 à 11:38
 
 
 
Dans la promo Voltaire, aux côtés de François Hollande, les têtes d’affiche se bousculaient : Ségolène Royal, Dominique de Villepin, Renaud Donnedieu de Vabres ou encore Michel Sapin. François Hollande, lui, jouait déjà la carte de la fronde et créait un groupe pour réformer l’école.
Ses anciens camarades de classe se souviennent d’un homme secret et qui portait déjà l’idée du changement.  Jean Luc Silicani, président de l’autorité de régulation des télécoms se souvient:  "on voyait bien qu’il était un de ceux qui réussirait dans la politique ".
Claude Revel, Essayiste affirme toutefois :  "il n’ a jamais dit qu’il serait un jour président de la République ". Quant à Frédérique Bredin, ancienne ministre, elle raconte : "son idée fixe était de rénover la politique et de faire de la politique autrement ".
A peine sorti de l’ENA, Hollande se bat pour un siège à l’assemblée, 1981, il perd face à un certain Jacques Chirac. 30 ans plus tard, c’est désormais son siège qu’il va occuper à l’Elysée.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire