mardi 24 septembre 2013

Roms : « harceleurs » ou boucs émissaires ?



Chaque soir, Arnaud Ardoin et ses invités débattent avec vous, dès 18h45, en direct sur www.lcp.fr.
Roms : « harceleurs » ou boucs émissaires ?

La question des Roms, qui émaille depuis plusieurs années les préoccupations de divers acteurs publics, est l’objet de nouvelles surenchères depuis plusieurs semaines.

Dernière sortie en date de la part de la prétendante UMP à la Mairie de Paris. "Vous avez l’impression qu’on harcèle beaucoup les Roms ? Parce que moi, j’ai l’impression que les Roms harcèlent beaucoup les Parisiens", a déclaré NKM le 18 septembre. "Il faut faire toujours attention à la stigmatisation quand on désigne une population dans son ensemble", a répondu Manuel Valls, qui le 15 mars dernier, avait lui-même provoqué un tollé en évoquant cette communauté. Dans un entretien au Figaro, le Ministre de l’Intérieur avait déclaré que les Roms « ne souhaitaient pas s’intégrer dans notre pays pour des raisons culturelles ou parce qu’ils sont entre les mains de réseaux versés dans la mendicité ou la prostitution". SOS-Racisme s’était insurgé contre cet "amalgame" jugé "inqualifiable". SOS Racisme a en outre déposé plainte contre Jean-Marie Le Pen auprès du tribunal de grande instance de Nice, pour incitation à la haine raciale. Cette plainte vise ses propos tenus à Nice en juillet. Le président d’honneur du FN avait alors qualifié leur présence dans la commune d’« odorante et d’urticante ».

A moins de six mois des élections municipales, le « dossier Roms » va-t-il être l’un des sujets majeurs de la campagne ? Entre réelle préoccupation et instrumentalisation, quel sont les réponses politiques à apporter ?

Invités :
  • Daniel Fasquelle, député UMP du Pas-de-Calais
  • Karima Delli, député européenne EELV d’Ile-de-France
  • Pascale Quivy, responsable du service Méditerranée-Europe-Migrants à CCFD-terre solidaire et porte-parole du Collectif Romeurope
  • Arnaud Folch, directeur délégué de la rédaction de Valeurs actuelles
Pour cette cinquième saison, découvrez notre formule entièrement consacrée à l’actualité avec davantage d’interactivité… Commentez en direct votre rendez-vous quotidien sur les réseaux sociaux.

Nous attendons toutes vos réactions sur notre page Facebook et sur Twitter via le hashtag : #CVR, une émission en permanence connectée !

Retrouvez-nous également tous les jours sur le site de notre partenaire Lejdd.fr. Cette année encore, plus que jamais, le débat de Ça vous regarde, c’est d’abord… votre débat !

En présence de députés, d’experts, de personnalités mais aussi de citoyens, ce magazine dédié à la vie parlementaire et politique développe chaque soir un thème fort au cœur de l’actualité. Entre analyses, débats, reportages et témoignages de citoyens en direct, Arnaud Ardoin impose une autre façon de présenter et d’aborder l’actualité grâce à l’interactivité.

De simple téléspectateur, le citoyen devient acteur dans le débat par webcam interposée ou via le forum dédié à l’émission. Information en miroir, Ça vous regarde favorise l’information à double sens en renvoyant les préoccupations, les questionnements des sentinelles citoyennes à celles des parlementaires.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire