mercredi 2 octobre 2013

La première jambe bionique contrôlée par la pensée testée aux Etats-Unis

Lorsque Zac Vawter a perdu sa jambe dans un accident de moto il y a quelques années, il pensait qu’il ne pourrait jamais plus marcher avant. Mais aujourd’hui, à 32 ans, le développeur de logiciels peut monter les escaliers, remuer ses orteils et se promener dans les parcs. La seule différence est que l’une de ses jambes est un robot contrôlé par son esprit.
Vawter est un « testeur » pour un projet financé par l’armée américaine à hauteur de 8 millions de dollars. Il vise à développer des membres bioniques qui devraient s’adresser dans un premier temps aux 1200 soldats qui ont perdu un membre au cours d’une mission à l’étranger.
La jambe qui a été montée sur Vawter vient du Centre de réadaptation pour la médecine bionique de Chicago et représente l’avenir de la prothèse. « Il suffit juste de marcher comme je devrais normalement le faire. Pour faire fonctionner cette jambe, il n’y a pas de formation spéciale ou des boutons sur lesquels appuyer. Cette jambe est révolutionnaire et représente un travail phénoménal » a déclaré le développeur à Bloomberg.
Cette jambe bionique est reliée à son corps grâce à deux nerfs et des capteurs. Il suffit à Vawter de penser qu’il se lève pour que le membre se soulève. Lorsqu’il pense à plier le genou, celui-ci se plie.. Lorsqu’il exécute les mouvements, le membre détient toutefois un taux d’erreur de 1,8%. Attention donc à ne pas se casser la figure.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire