vendredi 15 février 2013

Des fragments de météorite sèment la panique en Oural

En Oural « une météorite s’est désintégrée, brûlant partiellement dans les couches basses de l’atmosphère ». Son entrée dans l’atmosphère est l’origine d’une d’une onde de choc suivie « d’une pluie de boules de feu » (dixit Reuters) Un bilan, communiqué par le gouverneur de Chelyabinsk fait état de 1000 personnes qui ont bénéficié de soins. Mais une centaine d’entre elles, plus sérieusement touchée, a dû être hospitalisée.  (Rafraîchir la page pour voir les dernières actualisations)
 
-19 heures 45 : Je reprends les infos très claires et synthétisées de l’infographie du Telegraph qui permettent de faire le point sur ce bolide:
-La météorite a heurté l’atmosphère à une vitesse initiale comprise entre 15 et 20 km/seconde, à 48 000 mètres d’altitude.
-Le bang supersonique a mis 2 minutes et 30 secondes à se propager sur la surface terrestre.
-La première boule de feu a été produite par la ionisation rapide des gaz atmosphériques lors de la rentrée de l’objet.
-La météorite s’est désintégrée en de nombreux fragments, pour la plupart minuscules. Le plus gros « morceau » est tombé dans le lac Chebarkul, à 120 km à l’ouest de Chelyabinsk.
-Ci-dessous, un photomontage illustrant la différence taille entre l’astéroïde et le météore de l’Oural:

-19 heures 5 :Une bien belle infographie du Telegraph qui compare la trajectoire de l’astéroïde et celle de la météorite
.

Elle est en anglais mais il suffit de suivre les flèches…

-18 heures 50: L’astéroïde 2012 DA14 (qui n’a toujours rien à voir avec la météorite russe) est maintenant visible sur le livestream de la Nasa:
18 heures 38 : A lire sur le site d’Europe 1, l’interview de Michael Garnett, hockeyeur américain, ancien de la NHL, qui joue aujourd’hui en Russie : « J’étais étendu dans mon lit. Sur mon radio réveil, il me restait encore cinq minutes à dormir. Et tout d’un coup j’ai entendu une énorme détonation »… La suite
18 heures: Une vidéo pédagogique de la Nasa, mise en ligne il y a 15 jours, décortiquant la trajectoire de l’astéroïde 2012D14.



17 heures 40 : -Selon la revue Nature, cette météorite est la plus grosse a être entrée en collision avec la Terre depuis 1908, année de la fameuse autant que mystérieuse catastrophe de Toungouska. Toutefois, l’objet était d’une taille insuffisante pour être décelé par les observatoires : « Un objet comme celui-là est impossible à repérer avant les 24 ou 48 heures précédant l’impact ».
17 heures 10 : La Nasa persiste et signe sur Twitter: « Il n’y a aucun lien entre la météorite russe et l’astéroïde 2012 DA14 : « Les trajectoires sont complètement différentes : on voit sur les vidéos que la météorite passe de gauche à droite devant soleil levant. Elle se dirige donc du nord vers le sud alors que l’astéroïde 2012 DA14 suit une trajectoire inverse, du sud au nord. » CQFD.
-L’académie des sciences russe a refait ses calculs et le bolide a maigri : il ne pèse « plus que » 10 tonnes (et non 50) avant sa rentrée atmosphérique.
La vidéo du cratère en feu a été retirée de cette page. Impossible de trouver la confirmation qu’il s’agit bien de l’impact de l’un des fragments. Il s’agit sans doute d’un autre évènement du même type, plus ancien, utilisé par la chaîne russe comme illustration.
Je laisse le lien vers la vidéo pour les éventuels russophones susceptibles d’apporter des précisions:
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=RZfTxhaaBfU
16 heures 45 : Témoignage inquiétant mais à manier avec des pincettes d’un habitant de la région recueilli par le site Znak: « Je vis à Chebarkul (NDR: la ville près du lac où est tombé un fragment de la météorite) Les soldats entourent la ville et confisquent tous les téléphones portables et les instruments de communication ».
16 heures 30: Des petits malins ont déjà mis en vente « de véritables morceaux de la météorite » sur des sites russes, avec cette précision : « Photo à venir. » Notre conseil: n’achetez pas !
16 heures 15 : Voici une batterie de chiffres plus précis : à Chelyabinsk, 3000 bâtiments ont subi des dégâts plus ou moins importants, dont 361 écoles et 34 hôpitaux et centres médicaux. La surface totale de verre brisé représente 100 000 mètres 2 !
Une vitrine brisée à Chelyabinsk (Reuters)
-Quant à la météorite, elle pesait avant sa désintégration au moins 50 tonnes. Selon les scientifiques russes, elle n’aurait produit ni radioactivité ni pollution. Toutefois, les épais nuages blancs laissés par la combustion vont mettre plusieurs heures à se disperser.
16 heures: Ci-dessous, une image du trou dans la glace du lac Chebarkul où est tombé l’un des fragments de l’objet. L’armée aurait repéré 4 zones d’impacts correspondants aux quatre plus gros fragments de la météorite.

_Ce matin, selon certaines sources, c’est l’aviation russe qui avait fait exploser la météorite alors qu’elle entrait dans l’atmosphère. Mais l’armée a démenti toute implication dans la désintégration de la météorite.
-Outre les centaines de blessés, les autorités estiment à plus de 3000 le nombre de bâtiments endommagés.
13 heures : Les vidéos continuent d’affluer sur YouTube. A à Chelyabinske, une caméra de surveillance a filmé la violence de l’onde de choc à l’intérieur d’un bâtiment, dans les bureaux d’une société.



12 heures: Extraordinaire ! Le satellite Eumetsat a immortalisé la trainée de vapeur blanche du météore lors de sa rentrée atmosphérique signale l’ASE.
11 heures 45: Deux autres vidéos de l’entrée de la météorite. (Incroyable le nombre de Russes qui ont une caméra dans leur voiture!)





-L’Agence Spatiale Européenne le confirme sur Twitter: aucun lien entre la météorite et l’astéroïde 2012 DA14.

-112 personnes, en plus des 500 blessés légers (dont 84 enfants selon RT News), ont dû être hospitalisés.
-La police a confirmé avoir découvert des fragments de la météorite sur trois zones différentes.
10 heures 45 : Un pronostic pas très rassurant de Sergey Smirnov, de l’observatoire Pulkovo qui affirme, sur la chaîne d’infos Vesti, qu’une autre météorite pourrait entrer dans l’atmosphère dans les heures qui viennent.
-Ci dessous, Chelyabinsk et ses environs, une région où l’on trouve de nombreux lacs comme on peut le constater sur cette photo satellite Google Earth.

10 heures 30 : -Selon le gouverneur de la région de Chelyabinsk, un fragment de météorite a été découvert par une équipe de secours dans un lac situé près de la ville de Chebarkul.
-Valeriy Shuvalov, astronome à l’Institut de dynamique des Géosphères indique à l’agence Ria-Novosti que, selon ses estimations, « l’objet devait mesurer environ un mètre de diamètre et peser quelques tonnes. Quand il est entré dans l’atmosphère, il a explosé en plusieurs morceaux et a provoqué une onde de choc ainsi qu’un puissant flash lumineux. La majeure partie de l’objet a été désintégrée tandis que les fragments ont ralenti avant de tomber sur Terre. Pour avoir pénétré aussi profondément l’atmosphère, il s’agissait sans doute d’un objet composé en majeure partie de fer. On ne pourra en avoir confirmation qu’en étudiant les débris. »
-Le nombre de blessés légers dépasse 500. Cet homme, prénommé Viktor selon l’agence Reuters, a été soigné pour des blessures légères provoquées par l’onde de choc.
(Reuters / Andrei Kuzmin)
10 heures 20: Une nouvelle vidéo de l’entrée de l’un des fragments dans l’atmosphère vue depuis le Kazakhstan.

10 heures : Le site russe Znak.com fait état de plusieurs témoignages de personnes ayant observé « une activité solaire inhabituelle ». Des habitants de Chelyabinsk auraient aussi constaté qu’un « voile de vapeur » s’élevait du fleuve Miass qui traverse la ville. Ci-dessous, des témoins filment la fumée épaisse laissée par l’objet.

9 heures 50 : le nombre de blessés dépasserait 400 estime le ministère russe des situations d’urgence. Ci-dessous, la photo d’un couloir dévasté des locaux de l’Académie de médecine de Chelyabinsk.



8 heures 30: Selon les dernières informations publiées sur le site de la chaîne RT, l’ampleur de la chute de fragments de météorite sur l’Oural est encore plus impressionnante que ce que l’on avait cru.
Il semble, d’après certaines sources, que l’objet ait été abattu à son entrée dans l’atmosphère par un chasseur de l’armée russe près de la ville de Chelyabinsk. La météorite aurait été détruite alors qu’elle se situait à une altitude de 20 000 mètres. Ce sont les débris de l’objet qui sont retombés sur une zone englobant trois villes. Quant au flash de lumière éblouissant, il a été vu à des dizaines de kilomètres à la ronde, jusqu’au nord du Kazakhstan.
150 personnes ont été soignées pour des « blessures légères » affirme le ministère de l’Intérieur mais on ne déplore aucune victime sérieusement blessée. La plupart souffrent de coupures provoquées par les éclats de verre des vitres qui ont éclatées en raison de l’onde de choc.

Le journal Lifenews assure toutefois qu’un fragment de l’objet a touché le sol causant des dégâts importants à Chelyabinsk. Il aurait provoqué l’effondrement d’un mur d’une usine de zinc, une information confirmée par la photo ci-dessous.

Le site de la ville de Chelyabinsk a publié un communiqué enjoignant les habitants à ne pas mettre leurs enfants à l’école. La police locale a déclenché l’Opération Forteresse visant à protéger les infrastructures vitales de la la cité.
Le ministère des situations d’urgence explique dans un communiqué que 20 000 secouristes sont à pied d’œuvre et que trois avions assurent une surveillance aérienne de la zone d’impact. D’après les témoins, l’explosion a été si forte qu’ils ont « cru à tremblement de terre ».
Michael Garnett, un Américain travaillant à Chelyabinsk, confirme sur Twitter : « Tout mon immeuble a été ébranlé et ça m’a réveillé ».

Toujours selon le ministère des situations d’urgence, aucune radioactivité anormale n’a été relevée. Par ailleurs, cet événement n’aurait aucun rapport avec l’astéroïde 2012 DA 14 qui doit frôler la Terre ce vendredi 15 février.

Cette article à été publié en Inclassables et taggué , , , . Sauvegarder le lien permanent.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire