dimanche 5 octobre 2014

Passé Présent Futur : 2ième Congrès



Samedi 04 octobre 2014
08h30 – 09h00 : Accueil
09h00 – 09h15 : Ouverture du congrès
09h15 – 10h00 : Howard Crowhurst. Le grand Menhir – révélateur des lois du Cosmos
10h00 – 10h45 : Chantal Jègues-Wolkiewiez. Le calendrier luni-solaire paléolithique de sergeac décodé
10h45 – 11h15 : Pause et expérience musicale avec Lucianael Eloha
11h15 – 12h30 : Makere Aroha Anikaitawa Chapman, Waitahas
Pause déjeuner
13h45 – 15h00 : Dr. Sam Semir Osmanagich. Phénomènes énergétiques des pyramides de Bosnie
15h00 – 16h00 : Francine Blake. Le mystère des Crop Circles
16h00 – 16h15 : Pause, expérience musicale avec Lucianael Eloha
16h15 – 17h30 : Giuliana Conforto. De la Terre au Ciel
17h30 – 18h00 : Dédicaces
18h00 – 18h45 : Table ronde, modérateur Maxence Layet
18h45 – 19h00 : Franck Echardour Méditation collective
Fin 19h

Le thème : Du Ciel à la Terre
La lumière des étoiles a de tout temps guidé le chemin des Hommes, afin de relier la grandeur de son humanité et l’immensité du cosmos, pour trouver sa place dans l’Uni-vers. L’être humain a construit des pyramides, levé des pierres vers le ciel et établi des calendriers, pour se connecter ou se reconnecter avec les lois cosmiques.
La magie de l’univers nous envoie aussi des messages au travers des Crop Circles, qu’il nous faut décoder. La science fait des découvertes qui nous relient à la sagesse ancienne. Les traditions du monde ont toujours gardé des connaissances qu’elles nous transmettent aujourd’hui, pour nous rappeler une interconnexion et la conscience que nous faisons partie du grand Tout.

Pour sa seconde édition, le Congrès Passé Présent Futur met les femmes à l’honneur ! Venues des 4 coins de la planète, ces pionnières nous transmettront leur savoir et leur expérience uniques :
Chantal Jègues-Wolkiewiez, anthropologue, psychologue et ethno-astronome, nous invitera à découvrir les calendriers astronomiques mis en place par les Homo Sapiens au fil des âges.
Makere Aroha Anikaitawa Chapman, pour la première fois en France, représentante des Waitaha (premier peuple de Nouvelle Zélande), viendra nous parler des traditions pacifiques de sa culture. Le dimanche, elle enseignera lors de son atelier une prière ancestrale et un chant sacré qui nous relieront aux temps du matriarcat premier. Ensuite, elle entamera un périple en France, de Toulouse à la Sainte Baume, sur les traces de Marie-Madeleine, et du féminin Sacré.
Francine Blake, spécialiste britannique des crop circles et fondatrice du Wiltshire Crop Circle Study Group, viendra nous parler des évidences scientifiques liées aux phénomènes des Crop circles, comme les effets de ces formes sur les plantes et le sol.
La physicienne italienne Giuliana Conforto, chercheuse en physique quantique, s’est tournée vers le développement des potentialités latentes du cerveau humain. Son atelier, le dimanche, portera sur la théorie et la pratique sur l’Art de la mémoire, le cerveau humain et toutes ses facultés.

Dimanche 05 octobre 2014
Journée conférences /ateliers dans 4 salles à l’Espace St Martin de 10h à 17h30 programme complet ici
Giuliana Conforto
Franck Echardour (matin) et Makere Aroha Anikaitawa Chapman (après midi)
Dr. Sam Semir Osmanagich

Par ordre de passage lors du congrès, déroulé de la journée

Howard congresHoward Crowhurst 


Il est venu habiter dans la région de Carnac en 1985 et il étudie les mégalithes depuis. En 1989, il devient vice-président de l’Association Archéologique Kergal et réalise un documentaire de 40 minutes sur ses découvertes. En 2000, il participe à un documentaire télévisé français de TF1 et TV Breizh sur Carnac. En 2010, il est apparu dans l’émission télévisée britannique Coast, en Janvier 2012 Thalassa sur France 3 et en 2014 sur France 2 pour présenter la région de carnac . Il a été conférencier au colloque Megalithomania en Angleterre en 2009 et 2011. Il a écrit trois livres et son dernier ouvrage, « Carnac, les alignements » a été plébiscité. Le professeur Robert Temple en a écrit «C’est l’analyse la plus brillante d’un site mégalithique de toute l’histoire de l’archéologie ». Présentation vidéo.
Pour plus d’informations cliquez pour regarder son s
ite Web





Chantal JChantal Jègues-Wolkiewiez

Chercheuse indépendante, Docteur ès Lettres et Sciences Humaines. Anthropologue, Ethnoastronome, Psychologue. Elle analyse les peintures, les gravures, les conceptions architecturales, les mythes, les rites, etc., d’une culture, d’un groupe social ou d’une civilisation. Elle recherche l’utilisation et la notation des phénomènes célestes lors de moments remarquables pour la construction d’une œuvre, pour la délimitation d’un espace sacré. Ces phénomènes célestes permettent de définir un temps annuel important pour l’époque étudiée.
Résumé de ses recherches : Approche ethnoastronomique d’un temple luni-solaire du Néolithique, « Des gravures de la Vallée des Merveilles au ciel du mont Bego ». Découverte de l’ensoleillement de la grotte de Lascaux. Recherche concernant l’orientation de l’ensemble des grottes ornées françaises. Travail sur l’os de renne de l’abri Blanchard du Musée National d’archéologie de Saint-Germain-en-Laye. Le film « Lascaux le ciel des premiers hommes » fut diffusé en 2007.
Elle consacre son temps à rassembler les notes de terrain recueillies auparavant, à faire des conférences et à écrire pour partager tout ce qu’elle a découvert concernant la connaissance et l’utilisation par les Paléolithiques de la lumière des corps célestes pour leur vie quotidienne, sociale et religieuse. Présentation vidéo.
Pour plus d’informations cliquez pour regarder son site  Web











Makere Aroha ChapmanMakere Aroha Anikaitawa Chapman

Tradition des Waitaha de la Nouvelle Zélande, des pré-Maoris
Mes origines (whakapapa) transcendent nombre de groupes tribaux (iwi) de ce pays Aotearoa, la Nouvelle-Zélande, en commençant par les Waitaha, un peuple de paix depuis la nuit des temps jusqu’aux Ngati Te Whiti de Te Atiawa, qui ont suivi la voie de la paix durant les grandes guerres coloniales jusqu’à la fin des années 1800, complétant ainsi le cercle de paix.
Je suis née d’un père d’origine anglaise et d’une mère Waitaha/Maorie. Les mariages «mixtes» étaient assez rares à la fin des années 1930. Je suis l’aînée de trois enfants. Je suis mère de deux enfants, grand-mère de deux petits enfants, et je suis honorée par de nombreux autres enfants qui m’ont baptisée grand-mère ou Kuikui.
Je considère comme un honneur d’avoir été impliquée dans la révélation au monde des traditions orales Waitaha, par ces deux livres, le Chant des Waitaha et chuchotements de Waitaha « Whispers of Waitaha, tradition of a nation ». Comme l’a dit l’Elder qui a initié ce travail, le Chant avait pour mission dans les moments difficiles, dans les années 1980, de « guérir les gens et de guérir la terre ». J’ai été choisie parmi les 5 personnes pour réaliser ce travail pour le Chant des Waitaha c’est la première fois que ces histoires ont été écrites. Un gros travail a dû être fait pour mettre ces enseignements et sagesses à la lumière du monde. Je voudrais partager ce voyage avec vous tous, au cours de ces journées, et montrer que tout cela fait partie de l’ensemble.
Pour plus d’informations cliquez pour regarder son site Web

Sam congresSam Osmanagich

Ph.D, professeur d’anthropologie et directeur du Centre d’anthropologie et d’archéologie de l’Université américaine en Bosnie-Herzégovine. Membre étranger de l’ Académie distinguée Russe des sciences naturelles (2010 ). Découvreur du complexe de la pyramide bosniaque en Bosnie centrale (2005 ). Membre de la Société archéologique d’Alexandrie (2006 ). Auteur de 13 livres sur l’histoire ancienne et sur les pyramides. Chercheur de pyramides réputé sur les cinq continents. Il a fait des apparitions dans les médias : Les chaines CNN, ABC, BBC, National Geographic, History Channel et sur de nombreuses chaînes de télévision européennes.
Il est l‘investigateur principal du projet scientifique interdisciplinaire  » La Vallée des Pyramides Bosniaques  » (2005 – à nos jours), qui est devenue le site archéologique le plus actif dans le monde. La fondation pour la recherche archéologique  » Le parc archéologique : Pyramide bosniaque du Soleil » est à but non lucratif (2005 ). Des centaines de bénévoles, des six continents, viennent chaque été pour aider à découvrir les plus grandes pyramides de la planète.  » Le projet est ouvert à tous et non à une science élite « . Il fait des conférences partout dans le monde.
Pour plus d’informations cliquez pour regarder son site Web ou Web




























FrancineFrancine Blake

Native de Montréal, elle étudia les Classiques au Collège Mère Marie-Anne et les Beaux Arts à l’Ecole des Beaux Arts de Montréal. Elle reçoit une Bourse d’Etude de la Province de Québec pour poursuivre  ses études en Europe. Très attirée par Stonehenge elle opte pour l’Angleterre, finalement décidant de rester dans ce pays ou elle habite toujours.
En 1989 elle découvre les crop circles et décide de se joindre à l’Association CCCS (Centre for Crop Circle Studies) à Londres pour finalement déménager au Wiltshire avec sa famille en 1992. Après l’effondrement du CCCS en 1995, elle fonde une nouvelle organisation, le Wiltshire Crop Circle Study Group, qui sera sous sa tutelle jusqu’en décembre 2014. Le Groupe participe dès le début aux recherches scientifiques et à la documentation de ce sujet fascinant. Il produit une revue bimensuelle et un calendrier (en trois langues) qui est envoyé dans plusieurs pays.
Pour plus d’informations cliquez pour regarder son site Web





















Giuliana_computerGuiliana Conforto

Giuliana  est née et vit á Rome. Diplômée en physique, elle a enseigné dans les Universités de l’Aquila, de Calabre et celle de Los Andes, au Vénézuela. Elle a centré sa recherche théorique sur la physique quantique, les théories post-relativistes et super-luminales. Sa recherche pratique c’est tournée vers la recherche de soi et le développement des potentialités latentes du cerveau humain. Á cette fin, elle pratique et enseigne l’Art de la Mémoire.
Pour plus d’informations cliquez pour regarder son site Web

 Méditation collective 

Franck EchardourFranck Échardour

Explorateur de la conscience depuis trois décennies, il associe les sagesses ancestrales au monde d’aujourd’hui. Il aborde les traditions telles une science spirituelle appuyée des connaissances modernes. Il est porteur de crânes de cristal anciens et de la pipe sacrée Amérinedienne, anime des stages en respectant ce que les anciens lui ont donné. Conférencier, formateur/coach en entreprise, il est président de « La Sagesse des Peuples de la Terre », organisation pour la sauvegarde de la richesse culturelle des peuples autochtones. Participe à l’organisation du congrès
il anime l’atelier du dimanche matin dans la salle 2
Pour plus d’informations cliquez pour regarder son site Web

Modérateur de la Table ronde de 18h00 à 18h45
Maxence Layet OrbsMaxence Layet

Il est journaliste et auteur scientifique, spécialiste des nouvelles technologies de l’énergie, santé et environnement électromagnétique. Auteur d’ouvrages et de documentaires d’investigation scientifique, notamment «L’énergie secrète de l’univers», «Les sacrifiés des ondes», «Sous le feu des ondes», «Quinton, le sérum de la vie » et «Electroculture et énergies libres», également co-traducteur de «Lumière, médecine du futur», et «Médecine de l’énergie, les fondements scientifiques» à paraitre en 2014. Il est également l’éditeur de la nouvelle revue arts et sciences «Orbs, l’autre Planète». Une revue de référence, humaniste et intégrative, consacrée aux recherches d’avant garde, à l’éveil des consciences et aux changements de paradigme, visibles et invisibles, dans l’esprit de la mythique revue «Planète».*
Pour plus d’informations cliquez pour regarder son s
ite de la revue  Orbs

Expérience Musicale/chant
Lucianael 2Lucianel Eloha

Animatrice, chanteuse stellaire, énergéticienne elfique, voyageuse, praticienne en sonologie.
« Je vous emmène à la découverte des sons éternels et cristallins, et des instruments du monde. »

CD
CD
Pour plus d’informations cliquez pour regarder son site Web



Ateliers du Dimanche

Dimanche 05 octobre 2014
Journée conférences/ateliers dans 4 salles à l’Espace St Martin de 10h à 17h30
Salle 1 Giuliana Conforto : L’art de la mémoire, la plasticité cérébrale et un nouvel univers
Salle 2 Franck Echardour (matin) La Lignée Stellaire dans les traditions et Makere Aroha Anikaitawa Chapman (après midi) : A la rencontre de la Nation Waitaha
Salle 3 Dr. Sam Semir Osmanagich : : Le mystérieux labyrinthe sous les pyramides de Bosnie


Salle 1
Giuliana Conforto : L’art de la mémoire, la plasticité cérébrale et un nouvel univers
L’Art de la Mémoire est la capacité du cerveau humain de se souvenir d’une histoire infinie, qui bouleverse toute l’histoire humaine connue. C’est l’Art de la découverte intérieure ; elle utilise la musique et surtout la puissante énergie faible, l’énorme flux de bosons Z que les physiciens ont découvert et qui peut coïncider avec le fleuve de la vie, toujours chanté par les sages. Ce fleuve unit à l’instant tout les corps visibles aux univers invisibles ; il est la clé universelle, l’énergie vitale renversante, la quatrième voie, l’Alchimie. En pratiquant cet Art, nous pouvons découvrir l’illusion du dieu mineur qui crée l’espace et le temps : le champ électromagnétique qui domine toutes nos communications. Avec cet Art, les opposés apparents se réconcilient et se dépassent, les idoles virtuelles s’écroulent et le véritable centre de l’univers émerge : le cerveau humain avec toutes ses facultés.
Le séminaire aura des parties théoriques et pratiques, vous permettra de savourer le goût de l’ineffable Vie universelle.

salle 2
Franck Echardour (matin) : La Lignée Stellaire dans les traditions
Dans de nombreuses traditions du monde, les peuples viennent de certaines étoiles. Pourquoi ces étoiles ? Que représentent- elles ? Quel message a voulu nous donner ces traditions ? Quelle sagesse pouvons-nous en apprendre pour aujourd’hui ? Lors de cet atelier vous allez voyager dans les étoiles et dans votre univers intérieur.

Makere Aroha Anikaitawa Chapman (après midi): A la rencontre de la Nation Waitaha
Par l’honneur qui lui a été fait de pouvoir consigner dans deux livres, les chants sacrés transmetteurs depuis la nuit des temps de la Sagesse du peuple de la Paix, Makere Aroha Anikaitawa Chapman, grand-Mère Waitaha, nous contera son peuple.
La Nation Waitaha, depuis la nuit des temps était considérée comme porteuse d’eau et de la Paix. Elle nous racontera leurs coutumes, traditions et rituels, ainsi que leurs interconnexions avec la Nature et avec l’humanité et leurs perspectives dans le monde d’aujourd’hui.
Makere nous enseignera une prière ancestrale et un chant sacré rarement entendu sur notre continent, qui reconnectera notre âme aux temps du matriarcat premier. Avec simplicité et dans le cœur elle s’exprimera pour la première fois en Europe devant un public et révèlera les origines de la Nation Waitaha, premier peuple de la Nouvelle Zélande.

Salle 3
Dr. Sam Semir Osmanagich : Le mystérieux labyrinthe sous les pyramides de BosnieDSC05923
Le Dr. Sam Osmanagich, révélera l’existence du plus vaste réseau de tunnels souterrains et de chambres a été découvert dans la Vallée des Pyramides de Bosnie à 25 mètres de profondeur. Les tunnels courent sur des dizaines de kilomètres. L’absence de rayonnements négatifs et une forte concentration d’ions négatifs bénéfiques rend ce monde souterrain bénéfique pour la santé humaine. Les expériences prouvent que ce complexe a été utilisé autrefois comme un lieu de rajeunissement. Vous expérimenterez quelques aspects de ses bienfaits.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire