vendredi 24 janvier 2014

Ce que la génération Y attend

22-Jan-2014
De grandes exigences et des attentes fortes, c'est ce que la génération Y attend des entreprises et de son futur lieu de travail.

Voici le résumé des résultats de la troisième enquête annuelle Millennial de Deloitte, qui vient d'être publiée. A travers le monde, 70% des dirigeants de demain pourraient "rejeter" ce que l'entreprise au sens traditionnel a à offrir et préférer, à l'avenir, travailler de manière indépendante grâce aux moyens numériques. Ce constat ainsi que les autres conclusions de l'étude annuelle de Deloitte sur la génération Y mettent en avant les défis de taille auxquels les chefs d'entreprises sont confrontés s'ils veulent répondre aux attentes de la génération des "Millennials".

Les "Millennials", nés à partir de janvier 1982, commencent déjà à diriger des sociétés dans le secteur de la technologie ou dans d'autres secteurs et représenteront 75% de la population active mondiale d'ici 2025. Ils veulent travailler pour des organisations qui encouragent l'innovation, leur permettent de développer leurs compétences et souhaitent les voir apporter une contribution positive à la société. L'enquête révèle également que les Millennials estiment que les entreprises ne font actuellement pas tout ce qui est en leur pouvoir pour développer les compétences en matière de leadership et qu'elles doivent accompagner leurs futurs dirigeants, notamment parce qu'elles ne peuvent pas escompter qu'ils attendront leur heure jusqu’à ce qu'un poste de direction s'offre à eux.

"Nous estimons que l'innovation et un mode de pensée qui sort des sentiers battus, encouragés dans l'entreprise et partagés entre les salariés, sont des éléments clés qui doivent aujourd'hui se placer au cœur de l'entreprise. Chez Deloitte, c'est un sujet qui nous tient à cœur", commente Raymond Krawczykowski, Tax partner et Talent Leader chez Deloitte Luxembourg.

Les autres conclusions clés de l'enquête montrent que :

. Les entreprises peuvent en faire encore plus. Si la grande majorité (74%) des Millennials estime que l'entreprise a un impact positif sur la société en créant des emplois (48%) et en permettant d'accroître la prospérité (71%), ils pensent également qu'elle peut en faire encore plus pour surmonter les défis sociétaux dans certains domaines cruciaux tels que la raréfaction des ressources (68%), le changement climatique (65%) et les inégalités de revenus (64%). En outre, 50% des Millennials interrogés ont indiqué vouloir travailler pour une entreprise ayant des pratiques éthiques.
. Les organisations doivent encourager l'innovation. Les Millennials veulent travailler au sein d'entreprises qui soutiennent l'innovation. De fait, 78% d'entre eux se disent que leur décision de travailler ou non pour une entreprise est influencée par son degré d'innovation, bien que la plupart des Millennials reconnaissent que leur employeur actuel ne les encourage pas particulièrement à avoir un esprit novateur. Selon eux, les principaux obstacles à l'innovation sont l'attitude du management (63%), les procédures et structures opérationnelles (61%) ainsi que les compétences, les attitudes et la diversité (ou le manque de diversité) des salariés (39%).
. Les organisations doivent accompagner les futurs dirigeants. Plus d'un Millennial sur quatre "demande une chance" de faire la preuve de ses qualités de dirigeant. Par ailleurs, 75% d'entre eux estiment que leur organisation pourrait en faire plus pour soutenir les dirigeants de demain.
. Des Millennials désireux de faire la différence. Pour la génération Millennial, le succès d'une entreprise ne doit pas se mesurer à ses seules performances financières. Il doit également intégrer le fait qu'elle veut améliorer la société et qu'elle intègre cet aspect à ses principaux objectifs. Par ailleurs, les Millennials sont philanthropes et désireux de prendre part à la "vie publique": 63% des personnes interrogées font des dons à des organisations caritatives, 43% sont des bénévoles actifs ou des membres d'une organisation communautaire et 52% ont déjà signé une pétition.

"La génération Y attache une grande importance au fait de travailler pour une organisation qui favorise un esprit novateur et qui apporte une contribution positive à la société", souligne Raymond Krawczykowski. "Il est fondamental que les entreprises développent cette culture, non seulement pour retenir les talents, mais également pour mettre les dirigeants de demain sur la voie du succès aussi bien dans le monde professionnel qu'au sein de leur communauté."

Pour télécharger l'étude complète, rendez-vous à l'adresse http://www.deloitte.com/lu/survey/millennial.

Communiqué de presse par Deloitte

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire