dimanche 26 janvier 2014

La lumière et les ténèbres

 
D’abord, le roi David déclare : 
« L’Eternel est ma lumière et mon Sauveur, de qui aurais-je crainte ?» Psaume27. 
 
Puis, l’apôtre Jean affirme : 
« Voici le message que nous avons entendu de Jésus-Christ et que nous vous annonçons : Dieu est lumière et il n’y a aucune trace de ténèbres en lui. » 1 Jean 1. 15
 
Comme l’a écrit l’apôtre Paul dans son épître à l’église de Rome : « Depuis la création du monde, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité se voient dans ses œuvres. » Romains 1. 20
 
L’apôtre Jean a d’ailleurs écrit : « Personne n’a jamais vu Dieu, mais Dieu, le Fils unique, qui vit dans l’intimité du Père, nous l’a révélé. » Jean 1. 18
 
La Bible dit, dans le Psaume 119, verset 15 : « Ta parole est comme une lampe qui guide tous mes pas, elle est une lumière éclairant mon chemin. »

Dans le verset que nous avons déjà cité, l’apôtre Jean déclare : « Dieu est lumière, en lui il n’y a pas de ténèbres. »

Jean, dans l’évangile qui porte son nom, explique : « La lumière brille dans les ténèbres et les ténèbres ne l’ont pas reçue. » Jean 1. 5

Jésus dit : « La lumière est venue dans le monde, mais les hommes ont préféré les ténèbres. » Jean 3. 19

Paul écrit : « Débarrassons-nous de tout ce qui se fait dans les ténèbres, et revêtons-nous de l’armure de la lumière. Vivons correctement comme il convient en plein jour, sans débauche, ni immoralité, sans querelle ni jalousie. » Romains 13. 12 à 13

 
Paul s’adresse à l’Eglise d’Ephèse : « Comportez-vous donc comme des enfants de lumière, car ce que produit la lumière est bon, juste et vrai... Ne participez pas aux pratiques stériles que favorisent les ténèbres. » Ephésiens 5. 8, 11

Dans sa lettre à l’Eglise d’Ephèse, l’apôtre Paul décrit ces esprits ainsi : «... les Pouvoirs de ce monde des ténèbres. » Ephésiens 6. 12

deux Corinthiens chapitre quatre, versets quatre et cinq :
« Le dieu de ce monde (c’est-à-dire Satan et ses esprits) a aveuglé l’intelligence des incrédules et les empêche ainsi de voir briller la lumière de la Bonne Nouvelle qui fait resplendir la gloire de Jésus-Christ. » 2 Corinthiens 4. 4 à 5

Jésus répète maintes fois dans les évangiles que ceux qui refusent la lumière de Dieu
« seront jetés dans les ténèbres du dehors. C’est là qu’il y aura des pleurs et d’amers regrets. » Par exemple, Matthieu 22. 13

Dans l’évangile de Jean, Jésus déclare être « la lumière du monde. » Jean 8.12.



Jean donc chapitre huit, verset douze :
«Jésus parla de nouveau en public : « Je suis la lumière du monde, dit-il. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres : il aura la lumière de la vie. »


Ensuite Jean chapitre neuf, verset cinq :
«Aussi longtemps que je suis encore dans le monde, je suis la lumière du monde. »



Enfin, Jean chapitre douze, versets trente-cinq et trente-six et versets quarante-cinq et quarante-six :
«Jésus leur dit alors : La lumière est encore parmi vous pour un peu de temps : marchez tant que vous avez la lumière, pour ne pas vous laisser surprendre par les ténèbres, car celui qui marche dans les ténèbres ne sait pas où il va. Tant que vous avez la lumière, croyez en la lumière, afin de devenir vous-mêmes enfants de la lumière... Qui me voit, voit aussi celui qui m’a envoyé. C’est pour être la lumière que je suis venu dans le monde, afin que tout homme qui croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres. » 
 
Un autre verset, apparaissant dans l’évangile de Jean, nous aide à comprendre ces choses : « En effet, si la Loi nous a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. Personne n’a jamais vu Dieu : Dieu, le Fils unique qui vit dans l’intimité du Père, nous l’a révélé. » Jean 1. 17 à 18

Le prophète Esaïe a même parlé de lui en annonçant : « Le peuple qui vivait dans les ténèbres verra briller une grande lumière ». (Esaïe 9. 1)
Peu après il a ajouté : « Car un enfant nous est né » (Esaïe 9. 5a) et cet enfant est décrit ainsi « Merveilleux conseiller, Dieu fort, Père à jamais et Prince de la Paix »
(Esaïe 9. 5c).

 
 
Pierre chapitre 2, versets 9 à 10 : « Célébrez celui qui vous a appelés à passer des ténèbres à son admirable lumière. Car vous qui autrefois n’étiez pas son peuple, vous êtes maintenant le peuple de Dieu. Vous qui n’étiez pas au bénéfice de la grâce de Dieu, vous êtes à présent l’objet de sa grâce. »

Ensuite dans Colossiens chapitre 1, versets 12 à 13 :
« Vous exprimerez votre reconnaissance au Père qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage qu’il réserve dans son royaume de lumière à ceux qui lui appartiennent. Car il nous a arrachés au pouvoir des ténèbres et nous a fait passer dans le royaume de son Fils bien-aimé. »

Et enfin dans Ephésiens chapitre 5, verset 8 : « Autrefois, certes, vous apparteniez aux ténèbres, mais à présent, par votre union avec le Seigneur, vous appartenez à la lumière.»

Jésus déclare : «Tant que vous avez la lumière, croyez en la lumière, afin de devenir vous-mêmes enfants de la lumière... Qui me voit, voit aussi celui qui m’a envoyé. C’est pour être la lumière que je suis venu dans le monde, afin que tout homme qui croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres. »


 
 
Ephésiens au chapitre 5, versets 8 à 10 : « Autrefois, certes, vous apparteniez aux ténèbres, mais à présent, par votre union avec le Seigneur, vous appartenez à la lumière. Comportez-vous donc comme des enfants de la lumière, car ce que produit la lumière, c’est tout ce qui est bon, juste et vrai. Comme des enfants de la lumière, efforcez-vous de discerner ce qui plaît au Seigneur.»


1 Jean chapitre 2, versets 8 à 10 :
« C’est un commandement nouveau que je vous écris : sa nouveauté se manifeste vraiment en Christ et en vous, car les ténèbres se dissipent et la lumière véritable brille déjà. Celui qui prétend être dans la lumière tout en détestant son frère, est encore dans les ténèbres. Celui qui aime son frère demeure dans la lumière.»


« Vous êtes la lumière du monde. Une ville au sommet d’une colline n’échappe pas aux regards. Il en est de même d’une lampe : si on l’allume, ce n’est pas pour la mettre sous une mesure à grains : au contraire on la fixe sur un pied de lampe pour qu’elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. C’est ainsi que votre lumière doit briller devant tous les hommes, pour qu’ils voient le bien que vous faites et qu’ils en attribuent la gloire à votre Père céleste.» Matthieu 5. 14 à 16
 
 




 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire