samedi 18 août 2012

Le ton de la voix, baromètre de l’infidélité

Les femmes à la voix haut perchée et les hommes à la voix grave sont perçus comme étant davantage enclins à l’infidélité en amour, affirment des chercheurs canadiens.

Les participants à l’étude publiée dans le journal en ligne « Evolutionary Psychology »ont été invités à écouter deux versions de clips enregistrés par une voix masculine et une voix féminine, qui ont été modifiées électroniquement.
Les chercheurs ont constaté que les femmes croient que plus la voix d’un homme est basse, plus il est probable qu’il sera infidèle. Inversement, les hommes pensent qu’une femme avec une voix haute est plus susceptible de les trahir.
Ce lien entre hauteur de la voix et infidélité s’explique par les hormones, selon les chercheurs de l’Université McMaster, à Hamilton en Ontario.
« Les hommes avec des niveaux élevés de testostérone ont une voix plus basse, et les femmes avec des niveaux d’oestrogènes plus élevés ont une voix aiguë plus haute », indique le professeur David Feinberg, qui a conseillé les auteurs de l’étude.
« L’infidélité est coûteuse avec un impact émotionnel, des coûts financiers et la perte potentielle de l’unité familiale. Ce qui suggère qu’à travers le processus évolutif, nous avons appris des façons d’éviter des partenaires qui peuvent être infidèles, comme mécanisme de protection », explique Jillian O’Connor, étudiante diplômée du Département de psychologie, neurosciences et comportement à l’Université McMaster et auteur principal de l’étude.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire