samedi 5 mai 2012

Parler une langue



Les Courbes d'enveloppe de quelques langues

"On ne parle bien une langue que lorsqu'on l'entend bien, c'est-à-dire lorsque l'on peut analyser les sons et reconnaître le rythme de la mélodie linguistique."
Alfred A. Tomatis


A chaque région du globe, à chaque pays, correspondent divers types d'audition. Les Allemands n'entendent pas comme les Français, qui, eux-mêmes, n'ont pas la même oreille que les Anglais.

Les Français utilisent surtout les fréquences allant de 1000 Hz à 2000 Hz, alors que les Anglais utilisent des fréquences comprises entre 2000 Hz et 12 000Hz. On comprend déjà pourquoi les Français ont tant de mal à apprendre l'anglais et les Anglais, le français.
Parler une langue, c'est donc adapter sa propre écoute aux fréquences acoustiques de cette langue.

Alfred Tomatis (médecin ORL - audiophonologue 1920-2001) est mondialement connu pour ses travaux sur l'audition-phonation et sur le rôle de l'oreille dans la fonction d'apprentissage. Son principe est simple: travailler en amont sur la relation audition / phonation. C'est-à-dire faciliter la compréhension, l'expression et l'intégration. Ainsi, chacun a la possibilité d'entendre comme un Anglais, un Russe ou un Espagnol grâce à une technique qui permet la restitution des codes de la langue à apprendre.

L'Oreille Électronique, développée par Alfred Tomatis, permet de faire passer l'élève de l'audition, telle qu'il la ressent d'ordinaire, à l'écoute de la langue à apprendre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire