samedi 14 juin 2014

Ce n’est pas parce qu’une femme se fait belle, qu’elle le fait pour « tous ».

En 2012 à Delhi, une jeune indienne de 23 ans était prise d’assaut dans un bus. La jeune Nirbhaya a été battue et violée ce jour là… en public. Elle succombera 13 jours plus tard de ses blessures.
Dans cette vidéo réalisée par une école de Bombay, un an après, les étudiants mettent en lumière l’attention, parfois malsaine, dont sont les femmes sont l’objet dans la rue du pays.
Cette vidéo a été créée pour ouvrir le dialogue… et c’est un sujet qui dépasse particulièrement les frontières de l’Inde.
Ce n’est pas parce qu’une femme se fait belle, qu’elle le fait pour « tous ». Partagez cette vidéo sur vos réseaux sociaux préférés !



Une vidéo en caméra cachée pour montrer le harcèlement subie par les femmes, voilà une réalité qui fait mal.
En Belgique, une femme se balade dans une rue bondée d’un quartier de Bruxelles, la capitale de l’Europe.
Mignonne, habillée avec en robe avec des bottes en cuir, elle attire les regards mais, surtout, les injures et le harcèlement au quotidien, entre 5 et 10 fois par jour.
Chienne
Sal*pe
Petites fesses
Loin d’être aguicheuse, elle refuse systématiquement toutes les avances osées et malsaines.
Les injures pleuvent alors sur cette demoiselle puis s’enchainent les dénigrements vulgaires et les invitations osées.
Depuis ce reportage, la Belgique a adopté une loi pour condamner les harcèlements de rue…
Ces réalités de la rue sont les mêmes dans beaucoup d’autres pays dont la France.
Le respect et l’éducation sont les seuls remèdes à ces dérives, peu importe la nationalité, la couleur de la peau ou le milieu social.


Une femme se promène dans la rue… OMG, c’est... par positivr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire