mercredi 19 janvier 2011

Epicure et les premiers Stoïciens

IVe-IIIe siècle

Les maîtres grecs de l'époque hellénistique

Athènes, cité de Socrate et de Platon, foyer de la philosophie
Académie et Lycée
Le Jardin et le Portique

Epicure, 341 av JC, île de Samos



suivi les leçons de Nausiphane, disciple de Démocrite
18 à 20 ans, service militaire
Bannis des Athéniens, exil et pauvreté, école à Mytilène, à Lampsaque
306, ouvre l'école, Le jardin, qu'il dirige jusqu'à sa mort 207
Dénigré par les Stoïciens

Un maître de sagesse
oeuvre de 300 volumes
fragments transmis par Diogène Laërce, IIIe siècle
Enseignement Physique, Astronomie, Météorologie, Ethique
1750 découverte d'un traité "De la nature"
Période trouble ... reconduire l'homme sur la voie de la sagesse
Ouvert aux femmes et aux esclaves, enseignement qui s'adressait aux élites

Les premiers stoïciens

Cette philosophie exhorte à la pratique d'exercices de méditation conduisant à vivre en accord avec la nature et la raison pour atteindre la sagesse et le bonheur envisagés comme ataraxie. Il s'agit d'une absence de passions, qui prend la forme d'une absence de souffrance.

Sto poikilê, "le portique des peintures", école du portique, créateur Zénon de Citium(332-262 av JC), Phénicien hellénisé, élève de Cratès le cynique, puis Polémon.

L'ordre universel

Pour les stoïciens, la sagesse réside dans la connaissance exacte de l'homme et de l'univers
philosophie : logique et physique, introduisant l'étique
La fin suprême de l'homme consiste dans l'accord avec soi même et avec l'ordre universel par la vertu, seul capable d'assurer le bonheur.


Lire aussi
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89picure
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sto%C3%AFcisme

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire