lundi 10 mars 2014

Les hémorroïdes

 
 Les hémorroïdes sont des veines dilatées qui se forment dans l’anus ou le rectum. Il est normal que les veines de la région anale se gonflent légèrement au moment de la défécation. Mais contrairement aux veines normales, les hémorroïdes restent dilatées en permanence.
Kinshasa, le 16  mars  2013(COM)- Il est devenu fréquent à ces jours, ici et là on ne cesse  de parler des hémorroïdes voir chez les  petits enfants. Environ 1 adulte sur 2 âgé de plus de 50 ans est atteint d’hémorroïdes. La constipation,  la grossesse et la perte de tonus des tissus avec l’âge en sont les principales causes. Chez les femmes enceintes, les symptômes d’hémorroïdes disparaissent généralement après l’accouchement.
Les symptômes sont occasionnels et facilement reconnaissables : des démangeaisons près de l’anus, un inconfort en position assise et des saignements lorsqu’on va à la selle. Habituellement, une crise d’hémorroïdes dure quelques jours, puis les symptômes se résorbent.
La plupart des personnes qui souffrent d’hémorroïdes parviennent à soulager leurs symptômes avec divers soins maison et, au besoin, des médicaments offerts en vente libre. Il arrive cependant que des hémorroïdes génèrent des douleurs persistantes ou un inconfort presque permanent. Dans ces cas, un traitement médical peut être envisagé.
Types d’hémorroïdes
On distingue 2 types d’hémorroïdes :
Les hémorroïdes externes apparaissent sous la peau à l’orifice de l’anus. Elles peuvent causer une enflure dans la région. Elles sont plus sensibles que les hémorroïdes internes, car il y a plus de fibres nerveuses sensitives dans cette région. De plus, le risque qu’un caillot de sang se forme dans une veine dilatée est plus grand que pour les hémorroïdes internes (voir Complications possibles).
Les hémorroïdes internes se forment dans l’anus ou la partie inférieure du rectum. Elles forment une petite protubérance.
Lorsque l’inconfort ou la légère douleur se transforme en douleur intense, c’est habituellement le signe qu’un caillot de sang s’est formé dans une hémorroïde. Il s’agit d’une thrombose hémorroïdaire, douloureuse, mais sans danger. Les symptômes disparaissent normalement en l’espace de 1 ou 2 semaines, à l’aide d’analgésiques et de laxatifs émollients,  qui ramollissent les selles. Après la résorption du caillot, il peut se former une petite enflure non douloureuse à l’anus, appelée marisque (seulement en cas d’hémorroïdes externes).
Dans de rares cas, une ulcération (plaie qui tend à s’étendre) peut apparaître. Il peut aussi arriver qu’une perte de sang importante provoque de l’’anémi.
Quand consulter
Il est recommandé de consulter un médecin sans tarder en cas de saignement anal, même s’il est peu intense. Ce symptôme peut être le signe d’un autre type d’affection de la région anale ou d’un problème de santé plus grave.

Ses   symptômes sont tels que  des sensations de brûlure, de démangeaison ou d’inconfort dans la région anale ; saignement et légère douleur au moment de la défécation ;  sensation que l’intérieur du rectum est enflé ; suintement de mucus par l’anus. Sortie par l’anus de protubérances sensibles
Les mesures préventives de bases :
Alimentation : – augmenter graduellement la quantité de fibres dans son alimentation. Il s’agit de la meilleure prévention possible.  Les fruits et les légumes,  les céréales et les pains des grains entiers sont d’excellentes sources de fibres. Ces derniers ramollissent les selles et augmentent leur volume,  ce qui facilite leur expulsion en douceur. Boire- suffisamment de l’eau et autres liquides. Durant le jour, prendre le temps de manger le matin. L’intestin a le reflexe de se vider après  le repas, surtout après le petit déjeuner.
Exercice physique  régulier : il faut notamment une vingtaine de  minutes de marche par  jour à bonne  allure, permettent  de stimuler le transit  intestinal. Aussi ne  pas rester  des longues heures assises. Si l’on ne peut faire autrement, se lever pour une ou deux minutes quand l’occasion se présente.
Quant à l’hygiène intestinale : il est recommandé d’aller à la  selle régulièrement. Ne pas retarder le temps de déféquer si le besoin se présente.  Plus on attend, plus les selles  deviennent sèches et  durs. Au moment de la défécation, éviter  de forcer  en retenant  son souffle. Et enfin, ne pas rester assis sur le siège de la toilette plus longtemps qu’il ne le faut ; car dans cette position  les muscles de l’anus sont relâchés, entrainant un afflux de sang

Les hémorroïdes sont caractérisées par une dilatation des veines au niveau de l’anus et du rectum. Elles entraînent des inflammations parfois douloureuses et pouvant saigner. Elles s’apparentent aux varices.
Les hémorroïdes sont  en lien avec le fait de s'obliger, de se forcer à faire quelque chose ou de vivre des situations avec lesquelles nous sommes en désaccords. On peut être conscient que cela ne nous convient pas et malgré tout  ne voir aucune issue, on ne sait pas ce que l'on pourrait faire d'autre, on se sent comme pris au piège.
Si les hémorroïdes saignent, elles expriment une perte de joie en lien avec la situation dans laquelle on se force à rester.

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire