lundi 28 avril 2014

Pour en finir avec les risques psychosociaux : le travail à cœur



Sixième conférence trimestrielle du LEEST - En partenariat avec l'IHIE-SSET Ouest
Pour en finir avec les risques psychosociaux : le travail à cœur
Par Yves CLOT, titulaire de la chaire de Psychologie du travail du Cnam et directeur du Centre de recherche sur le travail et le développement

Suicides en série sur le lieu de travail, « épidémie » de troubles musculo-squelettiques, explosion des pathologies professionnelles... Une réalité trop longtemps occultée occupe désormais la scène publique française. Devant l'ampleur des « maladies du travail », tout est secoué : entreprises, État, institutions, chercheurs et experts. Et, face aux dégâts engendrés, se multiplient dans l'urgence les fausses solutions qui risquent de virer au « despotisme compassionnel » sans rien résoudre sur le fond.
C'est à ce paradoxe intenable que réagit le psychologue du travail Yves Clot. A partir différentes pièces du puzzle social (discours officiels, analyses de situations concrètes, controverses scientifiques, commentaires et récits), il montre comment la négation des conflits autour de la qualité du travail au sein de l'entreprise menace le collectif et empoisonne la vie des organisations. Pour Yves Clot, le plaisir du « travail bien fait » est la meilleure prévention contre le « stress » : il n'y a pas de « bien-être » sans « bien faire ».
En se mobilisant autour d'une idée neuve du métier, avec tous les autres acteurs concernés -- dirigeants d'entreprise, syndicalistes et spécialistes --, ceux qui, au travail, sont en première ligne peuvent eux-mêmes « retourner » la situation. Pour en finir, enfin, avec les « risques psychosociaux ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire