mercredi 21 mai 2014

Michel Cazenave - Visages du féminin sacré



Même si en Occident c'est d'une divinité masculine dont on s'est longtemps servi pour témoigner de l'abîme du divin, les mythologies des nombreux peuples de la terre, ainsi que l'histoire, montrent à quel point ce choix est loin d'être universel. Qu'il s'agisse de mères divines, de principes féminins divins en conjonction avec leur pendants masculins ou de déesses aux amours tumultueux, la palette est riche des modalités du féminin sacré à travers des âges et les lieux. De Michel Cazenave on connaît sans doute l'intérêt passionné pour ces figurations féminines de l'infini dérobé, il leur consacre d'ailleurs l'un de ses derniers ouvrages, publié l'année dernière aux Éditions Entrelacs, dont nous avons emprunté le titre pour cette émission : Visages du féminin sacré. C'est en sa compagnie que nous allons explorer quelque unes de ces épiphanies du divin, tout en essayant de comprendre pourquoi, dans le courant de notre histoire, ce féminin sacré fut en grande partie confiné dans certains courants de pensée marginaux, relégué en quelque sorte dans l'inconscient de la culture. A l'exception notable de la figure de la Vierge Marie, dont le statut dans les doctrines officielles des églises chrétiennes n'a cessé d'évoluer sous la pression populaire, jusqu'au dogme de l'assomption en 1950 pour ce qui est du catholicisme, mais sans jamais égaler celui d'une déesse, alors même qu'elle hérite des caractéristiques et de la ferveur vouée à certaines déesses de l'antiquité comme par exemple l'Artémis d'Éphèse. On pourra par ailleurs se demander si le regain d'intérêt depuis quelques décennies dans nos contrées pour le féminin, en particulier lorsqu'il s'accompagne d'une expérience religieuse ou spirituelle, n'augure pas la réapparition et la montée en puissance de formes symboliques et mythologiques centrées sur le féminin, aptes à médiatiser l'abord que nous avons du sacré et à renouveler la conscience que nous en avons.
Émission enregistrée le 25 mars 2013.
Ancien élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm, Michel Cazenave est l'auteur d'essais touchant entre autres aux rapports entre science et symboles, à la psychanalyse ou encore à l'histoire des religions. Il est également créateur de pièces de théâtre , romancier et poète. Spécialiste reconnu de l'œuvre de Carl Gustav Jung, il dirige la traduction de l'œuvre complète du psychiatre suisse en français. Toujours à l'affût des découvertes les plus récentes de la science, il n'a cessé de promouvoir la rencontre de cette dernière avec d'autres voies de connaissance depuis le colloque de Cordoue qu'il prépara en 1979 pour France Culture. C'est d'ailleurs sur les ondes de cette même radio que de 1997 à 2009 il se fit connaître d'un plus large public avec son émission Les Vivants et les Dieux, donnant lieu chaque semaine à un dialogue sans cesse renouvelé entre les différents champs de la connaissance et les modalités multiples de l'expérience intérieure.
Michel Cazenave est régulièrement invité à prendre la parole lors de débats, tables rondes, conférences et colloques. Un agenda détaillé de ses prochaines interventions se trouve sur son site à cette adresse : http://www.michelcazenave.fr/actualites.html.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire