samedi 31 mai 2014

Une application pour choisir son poisson sur des critères environnementaux


Comprendre les dégâts écologiques de la pêche... par lemondefr

Le Monde.fr avec AFP | • Mis à jour le
Abonnez-vous
à partir de 1 €
Réagir Classer
Partager google + linkedin pinterest
La consommation mondiale de poisson a grimpé en flèche au cours des cinquante dernières années et a pratiquement doublé entre 1960 et 2012.

Quelle est cette espèce de poisson, d'où vient-il, et comment a-t-il été pêché ? Pour aider le consommateur à faire des choix orientés vers une pêche durable, une application gratuite baptisée « Planet Ocean » a été mise au point par l'ONG SeaWeb Europe et la Fondation Goodplanet.

L'application, disponible sur iPhone et Android en français et en anglais, « va rendre accessible l'information sur l'état des stocks des grandes espèces de poissons consommés (menacés ou gérés durablement) et permettre aux consommateurs de choisir en connaissance de cause », a expliqué vendredi 30 mai à l'AFP Cédric Javanaud, océanographe à la Fondation Goodplanet.

32 % DES STOCKS DE POISSONS MONDIAUX SUREXPLOITÉS
« C'est une façon très concrète de pouvoir agir pour l'environnement », a ajouté le scientifique en rappelant que 32 % des stocks de poissons mondiaux sont surexploités et que l'avenir de ces espèces est donc compromis.
« Nous défendons l'idée qu'on peut manger du poisson mais en faisant les bons choix », ajoute le scientifique. Exemple : le saumon de l'Atlantique est surpêché, pas celui du Pacifique. De même, si la dorade rose est surexploitée, les daurades royale ou grise peuvent être conseillées.
L'application a été mise au point à partir de la base de données de l'ONG SeaWeb Europe, qui a établi un Guide des espèces à l'usage des professionnels (pêcheurs, mareyeurs, distributeurs, restaurateurs, etc.). L'état des stocks de chaque espèce y est indiqué, ainsi que les techniques de pêche associées (chalut de fond, ligne, palangre, senne, filet, etc.).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire