samedi 17 mars 2012

40% des Français dorment mal

En cette 12e Journée du sommeil, une étude, réalisée en janvier par l'Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV) et la Mutuelle générale de l'Education nationale (MGEN), révèle qu'un tiers des Français ont du mal à trouver le sommeil.

En moyenne, la durée de sommeil des Français est de 7h05 en semaine et 8h11 le week-end. Soit 1h30 de moins qu'il y a 50 ans. Les jeunes adultes (13-24 ans) dorment encore moins, 5h40 en moyenne. Or dormir moins de 6 heures par 24 heures entraîne une incidence directe sur la santé : fatigue musculaire, troubles immunitaires, prise de poids ou encore anxiété et dépression. Selon cette étude, le Net et les réseaux sociaux sont les premiers responsables de ce temps de sommeil insuffisant chez les jeunes qui utilisent de plus en plus ordinateurs, smart phone et autres consoles de jeux.

Un mauvais sommeil

Si les Français ne dorment pas suffisamment ils dorment aussi très mal. Selon une précédente étude de l'INSV, une personne sur cinq déclare avoir des troubles du sommeil associés à de la fatigue ou à une somnolence au cours de la journée, notamment sur leur lieu de travail. Le syndrome de la sieste " Azerty ", en référence aux six premières lettres du clavier qui s'impriment sur la joue, a poussé le ministère de la Santé en 2007 à proposer d'expérimenter des lieux de sieste dans une centaine d'entreprise. Mais rares sont les sociétés à avoir mis en place des salles de repos. Les horaires décalés ou encore le stress au travail seraient responsables de ces troubles du sommeil. Depuis la crise économique, les questions quant à la perte de son emploi ou la peur de ne pas réussir à avoir un contrat se sont multipliées. Elles ont malheureusement un réel impact sur le sommeil.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire