jeudi 10 avril 2014

DIVERGENTE








Plus qu'un roman, Divergente est une trilogie américaine écrite par Veronica Roth, novice en littérature jeunesse. Le premier tome introduit l'histoire. Tris, l'héroïne adolescente de Divergente, vit au sein d'une famille «altruiste» mais elle rêve en secret de rejoindre «les audacieux». Dans ce monde postapocalyptique, la société est en effet divisée en clans. Les altruistes, les audacieux, les fraternels, les sincères et les érudits ont chacun un rôle précis à tenir. Personne n'imagine sortir du genre qui lui a été assigné à l'âge de seize ans à l'issue d'un test. À cette occasion, Tris découvre qu'elle n'appartient à aucune caste. Pis, en tant que «divergente», elle représente une menace. À l'heure du choix, elle décide pourtant, contre sa famille et l'avis général, de rejoindre les audacieux. Elle va y subir une éprouvante mise à l'épreuve, découvrir l'amour et choisir la rébellion.
● À qui le livre s'adresse-t-il?
À tous les adolescents friands de séries comme Hunger Games, la trilogie dont le nom vient aussitôt à l'esprit lorsqu'on ouvre Divergente. Même société postapocalyptique, même population asservie, même esprit de révolte chez les adolescents. Ceux de Veronica Roth sont plutôt pugnaces et donnent de leur personne. Comme dans Hunger Games, le héros est une héroïne qui gagne ses galons grâce à son courage et à ses choix audacieux. Le film, qui sort mercredi 9 avril en salle, accentue l'aspect martial de l'histoire. Les adolescents sont soumis à un entraînement féroce, filles et garçons logés à même enseigne. Comme dans Hunger Games, il exalte aussi le côté amazone des héroïnes. Katniss (Hunger Games) et Tris, même combat.
● Pourquoi les ados aimeront?
Si le film Divergente sort en salle cette semaine, la trilogie éponyme s'est vendue à 11 millions d'exemplaires aux États-Unis. En France, le premier volume s'est écoulé à 80.000 exemplaires, le second à 60.000 et comme le troisième, dont la sortie est prévue le 15 mai, ils devraient profiter de l'effet film. Les adolescents ne liront pas ce livre pour son style littéraire (inexistant comme souvent dans ce genre d'ouvrages), mais pour l'histoire qui résonne en eux. L'auteur, Veronica Roth, dépeint une adolescente sommée de faire un choix qui déterminera sa vie future. Elle évoque tout ce qui fait le sel de cet âge: l'envie de transgression, le besoin d'adrénaline, l'instinct de clan, l'éveil amoureux sur un mode guerrier et subversif. Dans cette guerre des genres, c'est en effet une héroïne qui tire son épingle du jeu, haut la main et les muscles. Ce qui plaît particulièrement aux filles, habituellement moins enclines à aimer les romans (et films) d'action.
Divergente, de Veronica Roth, tome 1 («Le Choix») et 2 («L'Insurrection»), Nathan, 44p., 16,90€.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire