vendredi 2 mai 2014

L’hormone de l’amour existe bien chez les animaux domestiques

L'hormone de l'amour existe bien chez les animaux domestiques
Renaud chantait que "l'amour dans le cœur d'un chien, c'est le plus grand amour qu'il soit". Si l'on parlait jusqu'ici davantage d'affection pour un animal à son maître, les scientifiques ont aujourd'hui mis en évidence que nos animaux domestiques produisent bien cette "hormone de l'amour", l'ocytocine.
Lorsque Paul Zak, professeur à la « Claremont Graduate University » de Californie, a décidé de mesurer les niveaux d’ocytocine dans certains animaux domestiques, il était loin de se douter que « les résultats seraient aussi choquants ». Après avoir prélevé des échantillons de sang chez un chien croisé terrier et une chèvre, les chercheurs les ont fait jouer ensemble avant de prélever de nouveaux échantillons sanguins. Le chien montrait une augmentation d’ocytocine de 48% – déjà élevé chez un humain -, quant à la chèvre, cela pourrait être assimilé à de l’amour véritable chez l’homme.
L’ocytocine étant responsable notamment des liens d’amitié et d’amour chez l’homme, il semblerait donc que les animaux domestiques, et uniquement ceux-ci, créent des liens et ressentent l’amour de la même manière que nous.
Une deuxième expérience fut réalisée, cette fois avec des humains jouant avec des chiens ou des chats pendant 15 minutes. Si les résultats divergent selon les participants et selon leurs relations passées avec des chiens ou des chats, tous ont montré une augmentation de leur taux d’ocytocine, celle-ci étant davantage prononcée avec les chiens. Outre le fait que cette étude démontre bien que l’amour existe chez nos animaux domestiques, elle montre aussi que nous ne tissons pas les mêmes liens face à un animal.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire